• DESTINATION

    Le Cézallier, la nature, les grands espaces...

    Le Cézallier, paradis des formes et des couleurs...un territoire unique en France, fabuleusement attirant. A découvrir en toute saison.

  • COMMUNAUX PLANTES

    La coupe annuelle dans les parcelles du bois du Lac

    Sur le versant nord du Ruisseau de la Meule, sur un dénivelé d’environ 200 mètres, s’étalait la coupe du Lac, le bois réservé aux habitants du hameau du Lac (commune de Vèze).

    Il était divisé (...)

  • POUR LA MOISSON

    L’affutage particulier de la lame de la faux

    Comme toute lame tranchante qui travaille, la lame de la faux s’usait et s’émoussait à l’usage. De temps en temps, il fallait raviver le taillant. C’était le rôle de la pierre à aiguiser que le (...)

  • SAVOIR-FAIRE

    Des ponts adaptés au pays

    Deux types de ponts franchissent la Sianne sur les 25 kilomètres de son parcours : le dos d’âne et l’anse de panier, des techniques issues du Moyen-Age.

  • ASSEMBLEE GENERALE 2024

    Rapport d’activités 2023

    En 2023, l’ensemble des activités de l’association a donné une nouvelle fois du sens à notre projet associatif intercommunal. Nos initiatives ont permis d’exprimer notre engagement pour le pays (...)

  • ORFEVRERIE AUVERGNATE

    Le pendentif Saint-Esprit

    Ce bijou qui cumule à la fois des symboles chrétiens et populaires était particulièrement apprécié dans la région. La plupart des familles de la vallée de la Sianne possédant un tel bijou le (...)

  • SUR LE PLATEAU DU BRU

    Jour de labour avec les boeufs

    Le travail du sol est la première activité agricole de l’automne qui ouvre la terre pour recevoir l’ensemencement ou les plantations. Depuis le début du 20ème siècle le labour a bénéficié de (...)

  • METHODES

    Les tableaux pédagogiques

    Les tableaux pédagogiques et les cartes murales scolaires aux couleurs vives ont été au cours du 20ème siècle des supports remarquables à l’enseignement de toutes les matières de l’école (...)

  • TERRES CULTIVABLES

    L’enterrassement des versants ensoleilés

    Le principal objectif des terrasses tait de gagner sur la montagne le maximum d’espace afin d’y développer la culture de la vigne malgré une zone de plantation entre 500 et 800 mètres (...)

  • PAYSAGES HUMANISES

    Palhàs : une vallée se couvre de terrasses

    Située dans le Cantal et sur quelques kilomètres en Haute-Loire, la vallée de la Sianne coincée entre les deux plateaux de la Planèze et du Cézallier correspond à ces territoires très (...)


Association
A+  A-    Imprimer

Nos 20 expositions sur le patrimoine

L’association a réalisé 20 expositions depuis 2001 qui ont connu un grand succès public : 

- Usages traditionnels du bois dans le Cézallier (2023)

- Usages traditionnels de la pierre dans le Cézallier (2022)

- Rétropective : Un pays, des gens, un patrimoine (2021)

 Les burons en aquarelles : l’habitat fromager des montagnes du Cantal (2019)

 La vie d’avant dans le Cézallier. Mémoire des images 1900-1970 (2018)

 Intérieurs anciens de la maison traditionnelle du Cézallier Cantalien (2017)

 La ferme traditionnelle du Cézallier : le bâti, les annexes (2016)

 Traditions et décors sur le bâti ancien du Cézallier (2014)

 Les toits du Cantal : mémoire et savoir-faire (2013)

 La Vierge en Majesté de Laurie : histoire, traditions, pèlerinage (2012)

 Estives et burons du Cézallier (2010)

 Objets et matériels de portage en Auvergne paysanne (2009)

 L’imagerie médiévale, mystères et symboles de la sculpture romane (2008)

 Pierres et volcans, mémoire de la vallée de la Sianne (2007)

 Mines et mineurs, l’antimoine dans la vallée de la Sianne (2006)

 Mythes, légendes et traditions dans la vallée de la Sianne (2004)

 Mémoire d’eau : le patrimoine de la vallée de la Sianne (2003)

 Mémoire d’école : reconstitution du salle de classe des années 30 (2002)

 Paysages de la vallée de la Sianne (2002)

 Rites et symboles sur le bâti ancien (2001)

2001-2020
Nos expositions : image de marque de l’association
Nos expositions : image de marque de l’association

Depuis 2001 18 expositions thématiques sur le patrimoine ont été réalisées par l’association et présentées au public. Elles ont représenté le support principal des Estivales et ont été pour la plupart reprises lors de diverses manifestations auxquelles l’association a participé. Au total, ce sont environ plus de 30000 visiteurs qui se sont déplacés pour ces expositions.

Depuis l’année 2001, l’association n’a pas cessé de produire des expositions issues de ses recherches avec la collaboration de nombreuses personnes des communes de notre territoire. Ces expositions ont demandé à chaque fois un effort financier à l’association de plus de 1300 euros. Un choix, mais aussi une volonté de restituer la mémoire et le patrimoine au plus grand nombre d’une façon ludique et pédagogique. Les livres d’or ne tarissent pas d’éloges pour ces restitutions. Une réelle satisfaction.

RECAPITULATIF DES EXPOSITIONS

- 2001, Rites et symboles sur le bâti ancien, créée à Laurie, notre plus grand succès, 8480 visiteurs. L’exposition a reçu le prix Environnement, catégorie patrimoine bâti, décerné par le Conseil Régional d’Auvergne. A noter que cette exposition à été présentée trois fois à Paris à la Maison de l’Auvergne, au Salon du patrimoine culturel et dans le Hall de France Télévision.

-2002, Mémoire d’école, créée à Auriac-l’Eglise : reconstitution d’une salle de classe des années 30 et présentation de 100 photos de groupes des écoles des différentes communes de la vallée de la Sianne. Elle fut accompagnée d’une rencontre amicale d’anciens élèves de Monsieur Alphonse Vinatié. 600 visiteurs ont visité cette reconstitution empreinte d’une réelle nostalgie.

-2002, Paysages de la vallée de la Sianne, Identité d’un territoire de Haute-Auvergne, petite exposition réalisée pour la Foire des Palhàs à Massiac, 350 visiteurs.

-2003, Mémoire d’eau : le patrimoine de l’eau dans la vallée de la Sianne, créée à Auriac-l’Eglise et présentée dans un ancien moulin. L’exposition à été également accueillie au collège public Pierre Galéry de Massiac et à l’Office du Tourisme, à Blesle et Allanche. Au total : 2375 visiteurs.

- 2004, Mythes, légendes et traditions dans la vallée de la Sianne, créée à Molèdes Cette exposition présentait pour la première fois un élément du patrimoine immatériel. Elle manifestait la volonté de notre association de mettre en valeur toutes les formes du patrimoine local. Ce fut un vrai parcours insolite autour d’une vingtaine de sites naturels emblématiques auxquels sont associées des légendes. Exposition présentée également à Massiac, Blesle, Murat, Vèze. 1770 visiteurs.

-2005 Pierres et volcans, mémoire de la vallée de la Sianne, créée à Charmensac. L’exposition a mis en évidence toutes les caractéristiques du patrimoine naturel exceptionnel de la vallée de la Sianne, son histoire géologique marquée par les éruptions volcaniques, l’érosion et la présence millénaire de l’homme qui a modifié les paysages. Exposition également présentée à Massiac, Blesle, Molèdes, Auriac-l’Eglise et à la Maison de l’Auvergne à Paris. 2611 visiteurs.

-2006, Mines et mineurs, l’antimoine dans la vallée de la Sianne, créée à Laurie. L’exposition a fait redécouvrir l’histoire minière oubliée sur les communes d’Auriac-l’Eglise, Blesle, Molèdes, Vèze, Feydit/Allanche. L’exposition totalement inédite visait principalement à inscrire cette période de notre histoire locale dans la mémoire collective d’aujourd’hui. L’exposition qui a connu un fort impact car elle était à la fois technique et humaine, restera un fort objet de restitution du travail d’inventaire de notre association. L’exposition à également été présentée à Massiac, Blesle, Vèze, Molèdes. 2105 visiteurs

-2008, L’imagerie médiévale, mystères et symboles de la sculpture romane, créée à Molèdes. Cette exposition est venue enrichir la démarche de restitution de l’association en abordant pour la première fois un aspect du patrimoine religieux de notre territoire : l’art roman populaire à partir de nos petites églises rurales. Le but de l’exposition était d’inviter le public à comprendre le sens de toutes ces sculptures de pierre réalisées dans une société tellement différente de la nôtre, il y a 800 ans. Les vestiges de cette imagerie romane permettent de découvrir la symbolique et le sens d’une architecture que nous côtoyons tous les jours. L’exposition également présentée à Massiac, Laurie, Blesle a reçu 1887 visiteurs.

-2009, Objets et matériels de portage en Auvergne paysanne, créée à Charmensac. Cette exposition inédite et non transposable était composée d’une centaine d’objets et de matériels de portage utilisés autrefois. Cette initiative avait été préparée durant de longs mois par les membres de l’association de Charmensac avec l’aide d’habitants de la commune qui ont visité de nombreuses caves, greniers et granges pour dénicher des objets et matériels de portage, derniers témoins de la société paysanne avant l’avènement de la mécanique et du moteur. Le public fut au rendez-vous avec plus de 800 visiteurs particulièrement heureux de retrouver ces objets du passé.

-2010, Estives et burons du Cézallier, créée à Vèze. L’association a raconté dans cette exposition le patrimoine architectural des burons, la fabrication du fromage, les paysages uniques du Cézallier, les caractéristiques humaines et économiques des activités sur les estives. Il s’agissait d’une restitution totalement inédite sur le Cézallier, son histoire, ses activités liées aux pratiques de l’estive et au pastoralisme de montagne. L’exposition à connu un grand succès avec plus de 800 visiteurs à Vèze et 780 à la foire des palhàs de Massiac et 2300 à la fete de l’estive à Allanche.

2012
Vierge en majesté de Laurie, histoire, traditions, pèlerinage
Vierge en majesté de Laurie, histoire, traditions, pèlerinage

A l’occasion du centenaire du Couronnement de la Vierge en majesté de Laurie (1912-2012), le 27-28 mai 2012, l’Association Cézallier vallée de la Sianne a produit sa 11ème exposition patrimoniale.
Cette rétrospective autour d’une œuvre d’art et d’un phénomène religieux et social retrace l’héritage artistique et spirituel de la Vierge en majesté de Laurie, œuvre du XIIème siècle, à travers 25 panneaux abondamment illustrés de documents d’archives.

Si pour certains l’œuvre d’art romane a retenu leur intérêt, pour beaucoup d’autres la Vierge de Laurie a représenté depuis des siècles une expression de leur foi. L’exposition tente donc d’apporter deux éclairages à la fois sur le sens artistique et spirituel de l’œuvre à partir de laquelle se sont constitués des histoires, des rassemblements et des actes personnels de dévotions.

Vierge trouvée, Vierge noire, Vierge habillée, Vierge couronnée, Vierge de pèlerinage… Notre-Dame de Laurie a traversé les siècles et les évolutions de l’Eglise Catholique. Elle se tient toujours en ce XXIème siècle dans son village historique devant le regard des croyants et des amateurs du patrimoine sacré. Une histoire peu banale est ainsi racontée pour la première fois en utilisant tous les apports écrits et visuels disponibles aujourd’hui.

CHRONOLOGIE
Un village, une église, une Vierge en majesté (2)

UN LIEU D’HISTOIRE ET DE TRADITION
Laurie, un si petit village (1)

VIERGE EN MAJESTE
Une expression artistique pour affirmer Marie, Mère de Dieu (1)

DE LA FONTAINE A L’EGLISE
Les trois lieux de vénération de la Vierge (1)

LA MAJESTE DE LAURIE
La Vierge au sourire (2)

TRADITION ET COUTUMES
La Vierge de Laurie au visage noirci (2)

RAYONNEMENT SPIRITUEL
La Vierge en majesté de Laurie honorée à Brioude et Clermont-Ferrand (1)

UN ELEMENT D’ORFEVRERIE RELIGIEUSE
Une châsse-thabor pour rehausser la statue (1)

TRADITION ET EXPRESSION DE FOI
L’habillement de la Vierge (2)

LES EX-VOTO
Quand la Vierge de Laurie rend l’espoir (2)

UN RENDEZ-VOUS MULTICENTENAIRE
Le pèlerinage du Lundi de Pentecôte (2)

FOI ET IDENTIFICATION
Bannières de procession et de pèlerinage (2)

27 MAI 1912
Le Couronnement de la Vierge de Laurie (2)
1912
Une couronne pour la Vierge de Laurie (1)

1912-2012
Une restauration pour un centenaire (1)

COMMEMORATION ET EVOCATION
11 juin 1962 : 50ème anniversaire du Couronnement (1)

27-28 MAI 2012
Le centenaire du Couronnement de la Vierge (2)

27-28 mai 2012
Centenaire du Couronnement de la Vierge de Laurie (2)

UNE RESTAURATION
Intervention en 2012 pour protéger l’oeuvre d’art (1)

2010
Estives et burons du Cézallier
Estives et burons du Cézallier

Cette exposition créée à Vèze (Cantal) , et présentée au public du 17 juillet au 20 aout 2010, a attiré plus de 800 visiteurs. Il s’agissait d’une restitution totalement inédite sur le Cézallier, son histoire, ses activités liées aux pratiques de l’estive et au pastoralisme de montagne.

Les paysages des grands espaces du Cézallier, la transhumance, les burons, la fabrication du fromage font partie du patrimoine de Haute-Auvergne. Le territoire proche du bassin versant de la Sianne est au coeur des montagnes qui depuis plusieurs siècles sont vouées à l’estive.

L’association Cézallier vallée de la Sianne raconte dans cette exposition inédite, le patrimoine architectural des burons, la fabrication du fromage, les paysages uniques du Cézallier, les caractéristiques humaines et économiques des activités sur les estives.

40 panneaux composent cette exposition, illustrés de photographies d’hier et d’aujourd’hui, accompagnés par des informations recueillies auprès des anciens et des services d’archives.

- Introduction à l’exposition (1)

- Le Cézallier, massif formé par l’activité des volcans (2)

- Le Cézallier, un relief exceptionnel (3)

- Le Cézallier, montagne ou massif ? (4)

- Sur le Cézallier, l’hiver fait son temps (5) (6)

- Chronologie de l’exploitation des estives du Cézallier (7)

- Les premiers habitats d’estive (8)

- Les creux de cabane (9) Le buron, lieu de vie et de travail

- La porte d’entrée (10)

- La fromagerie (12)

- La cave à fromage (13)

- Voûtes, charpentes et lauzes (11)

- Dormir au buron (14)

- Le védélat, l’étable à veaux (15)

- Les loges à porcs (16)

- Les porcs d’estive, une vraie valeur (17)

- Inventaire - Le buron à védélat séparé (18)

- Un exemple : le buron de Sianne la Plaine (19)

- Le buron à védélat intégré à terre 20)

- Un exemple : le buron de Fortuniers-haut (21)

- Le buron à védélat intégré en hauteur (22) (23) (24)

- Un exemple : le buron de Villeneuve-haut (25) (26)

- Burons : un combat inégal à l’issue prévisible (27)

- Les maisons de bergers (28) (29)

- La Salers, la reine des estives (30)

- Le chemin de fer des estives du Cézallier (31)

- Une liaison ferroviaire audacieuse (32)

- Landeyrat, la gare du Far West cantalien (33)

- Parc mobile et claies (34)

- La traite des Salers au parc (35) (36)

- Le transport du lait au buron (37)

- Du lait au fromage (38) (39) (40)

2009
Objets et matériels de portage
en Auvergne paysanne
Objets et matériels de portage <br> en Auvergne paysanne

L’exposition créée à Charmensac durant l’été 2009 rassemblait plus d’une centaine d’objets et de matériels de portage utilisés autrefois.
Les membres de l’association avaient visité durant plusieurs mois caves, greniers, granges pour dénicher des objets et des matériels, les derniers témoins d’une société paysanne avant l’avènement de la mécanique et du moteur.

Créée avec la participation des habitants de la commune l’exposition offrait un éventail choisi d’objets et de matériels de portage pratiquement inconnus des jeunes générations et des visiteurs de l’Auvergne estivale. Quand aux anciens ils ont eu l’occasion de revoir ce qui était encore fréquent durant leur enfance et bien avant eux et que seules les vieilles photographies rappellent les usages.

Car l’association a réussi le tour de force de dénicher pendant plusieurs mois des objets et des matériels typiques de la vie paysanne parmi lesquels la cabane roulante de berger, le goug humain, le brise-dos qui servait à transporter des marchandises diverses, la civière pour le sacrifice du cochon, les chars et les nombreuses variantes de charrettes, de tombereaux, de voitures à cheval aujourd’hui remplacés par les tracteurs. <br<
Et bien sûr l’exposition a présenté une multitude de petits objets de portage qui facilitaient la vie quotidienne et le travail des paysannes et des paysans. Un vaste vide grenier patrimonial porteur de sens de la vie en Auvergne autrefois.

Une exposition a reçu le soutien de la municipalité de Charmensac et du Conseil Général du Cantal.

2008
L’imagerie médiévale, mystères
et symboles de la sculpture romane
L’imagerie médiévale,  mystères <br>et symboles de la sculpture romane

Les petits édifices religieux, partiellement romans, servent de prétexte à cette exposition réalisée par l’association. Avec plus de 150 photographies inédites et des textes courts et pédagogiques, l’exposition vise à rendre le public plus attentif aux rôles et aux usages des images et des représentations dans les sociétés du Moyen-Age : des images du patrimoine commun.

L’association Cézallier vallée de la Sianne n’avait pas encore proposé une restitution de ses recherches et inventaires autour du patrimoine religieux. Pour les 8èmes Estivales 2008, l’association a réalisé une exposition inédite : « L’imagerie médiévale dans la vallée de la Sianne, mystères et symboles de la sculpture romane ».

Dimensions universellement présentes, la pratique et les croyances religieuses ont amené les générations passées à marquer l’espace, construire des lieux, réaliser des œuvres chargées de sens et de mémoire qui en font une partie non négligeable du patrimoine commun.

La vallée de la Sianne, située entre Blesle (Haute-Loire) Allanche et Massiac (Cantal) n’est assurément pas le territoire le plus exceptionnel et le plus représentatif de l’art roman en Haute-Auvergne. Les églises références du secteur sont de petits édifices de village fortement remaniés au cours des siècles qui n’ont jamais eu la magnificence de certaines églises rurales du Cantal où de la Haute-Loire toute proche.

Les édifices qui servent de prétexte à cette exposition , sont l’église Saint-Nicolas d’Auriac, l’église de l’Assomption de Laurie, l’église Saint-Léger de Molèdes, l’église Saint-Caprais de Vèze, la chapelle Saint-Julien de Chanet et une petite extension aux églises de Charmensac et Peyrusse dont une partie du territoire se prolonge dans la vallée de la Sianne.

Les diverses imageries de pierre, à l’extérieur et à l’intérieur de ces petits édifices partiellement romans sont dignes d’intérêt car elles renseignent sur une période de l’histoire locale. En tout cas, les sculptures encore visibles montrent que cette petite vallée ne fut pas en dehors du grand élan culturel et religieux qui a marqué la Haute-Auvergne après l’an mille.

Liste des thèmes évoqués par chaque panneau

- Introduction générale

- Les églises, édifices témoins de la société romane

- L’imagerie populaire dans sa simplicité

- Modillons : visages de pierre, expressions romanes

- Les acrobates : tout le corps tourné vers le ciel

- Le bouton, un petit plus pour le décor roman

- Les chapiteaux : espaces pour décorer, images pour instruire

- Les chapiteaux romans, un rôle utile, une fonction éducative

- Les chapiteaux romans, un enseignement spirituel et culturel

- Les chapiteaux : sculptures savantes et sculptures populaires

 - Le chapiteau de la clairvoyance

- Les chapiteaux des sirènes et des serviteurs

- La bouche, la porte des enfers ou celle du paradis 

- Le porche de Saint Pancrace (église de Vèze)

- Statuaire romane : la vierge au sourire de Laurie

- 19ème siècle : retour au roman, les autels en marbre blanc

- 19ème siècle : la couleur retrouvée

- Chanet transfigurée le temps d’un tournage

2006
Mines et mineurs, l’antimoine dans la vallée de la Sianne
Mines et mineurs, l’antimoine dans la vallée de la Sianne

L’exposition propose de redécouvrir une histoire minière oubliée sur les communes d’Auriac-l’Eglise, Blesle, Molèdes, Vèze, Feydit/Allanche.Autour d’une trentaine de panneaux, la fièvre de l’antimoine est revisitée à l’aide de plus de 150 photographies et documents d’époque, et par des vues actuelles des anciens sites miniers.

Alors que toute activité minière a disparu depuis 70 ans dans la vallée de la Sianne, les réseaux souterrains et les bâtiments qui ont résisté au temps sont aujourd’hui les témoins des recherches acharnées de l’antimoine et des démarrages d’exploitations prometteuses, mais qui n’ont pas donné les résultats escomptés, pour diverses raisons.

Cette histoire minière, d’une courte durée, que raconte cette exposition, a néamoins transformé le visage de la vallée de la Sainne en participant à l’épopée de l’antimoine du district Brioude-Massiac. Cet héritage culturel et social est a redécouvrir, car le temps a fait son oeuvre, effacé presque tous les repères matériels, et accentué le processus d’oubli dans la mémoire collective.

L’exposition totalement inédite, proposée par l’association vise principalement à inscrire cette période de l’histoire locale dans la mémoire collective d’aujourd’hui. L’exposition créée à Laurie en juillet 2005 restera un fort objet de restitution du travail d’inventaire de l’association. Elle est composée de 35 panneaux inédits, ce qui en fait toute l’originalité. Aucune exposition n’avait jusqu’alors traitée aussi précisément sur un territoire d’une histoire minière de l’antimoine.

THEMES DES PANNEAUX DE L’EXPOSITION

- Introduction générale

- Au 19ème siècle, l’antimoine devient précieux. Pourquoi ?

- Pour comprendre le vocabulaire minier

- Auriac-l’Eglise : quand une vallée découvre son trésor

- Auriac-l’Eglise : une vallée percée de toute part

- Auriac-l’Eglise : petits travaux miniers et grands espoirs

- S’éclairer pour travailler dans les galeries

- Chanet/Allanche : la mine de Conche - Chanet/Allanche : chronologie de la mine de Conche

- Chanet/Allanche : fin de concession à Conche

- Vèze : la mine de Chassagne

- Vèze : Auguste Lumière, concessionnaire de la mine de Vèze

- Vèze : chronologie de l’exploitation minière de Vèze - Molèdes/Anzat-le-Luguet : la mine d’arsenic du Bostbarty

- Molèdes : chronologie et cause de la fermeture du Bostbarty

- Molèdes : le vertigineux obélisque du vallon du Barthonnet

- Molèdes : la mine de plomb et argentifère de Fournial

- Molèdes : la première usine du ravin du Mouguvay - Molèdes : 1931 : une laverie moderne à Fournial

- Molèdes : activités de la mine de Fournial et célébrations

- Molèdes : Vestiges de l’ancienne laverie de Fournial

- Molèdes : d’un siècle à l’autre, les anciennes galeries

- Blesle : la mine et l’usine de Terret - Blesle : depuis 100 ans Terret résiste au temps

- Massiac : la mine d’Ouche - Massiac : tous les espoirs sont permis à Ouche

- Massiac : l’usine de concentration d’Ouche - Massiac : le site minier d’Ouche

- Blesle : les usines d’antimoine du Babory

- Blesle : Emmanuel Chatillon, industriel de l’antimoine

- Blesle : le traitement de l’antimoine au Babory

2005
Pierres et volcans, mémoire de la vallée de la Sianne
Pierres et volcans, mémoire de la vallée de la Sianne

L’histoire géologique a fortement marqué notre territoire. Les éruptions volcaniques ont modelé les reliefs. L’érosion a creusé des gorges profondes et des paysages encaissés. La pierre pour témoin, tel est l’itinéraire proposé par cette exposition.

Pour comprendre la vallée de la Sianne, il convient de s’intéresser à tous les aspects de son patrimoine. En 2005, l’association a porté son regard sur la pierre et les volcans.

L’histoire de la vallée de la Sianne, depuis ces temps immémoriaux jusqu’à aujourd’hui se lit dans un patrimoine naturel exceptionnel et préservé, dans la présence millénaire de l’homme qui a modifié le paysage pour sa survie, grâce à sa capacité à maîtriser son environnement.

Cette histoire a un point commun sur l’échelle du temps, l’importance de la roche et l’utilisation de la pierre. A l’aide de plus de 230 photographies inédites et des textes courts, elle met en évidence toutes les caractéristiques du patrimoine commun : les coulées de lave successives et les conséquences de l’érosion, les lieux insolites marqués par le chaos des premiers temps de l’humanité, les tumulus et les pratiques culturelles durant la protohistoire.

L’exposition fait revivre l’épopée des constructions humaines qui ont modelé les paysages : les kilomètres de palhàs qui ont permis de récupérer des terres jusque là impropres à la culture, les abris vernaculaires, ces cabanes temporaires des paysans et des bergers, les murets en pierre sèche issus de l’épierrement durant des siècles, les chemins et les voies romaines, les mines et les carrières. Et la pierre porteuse de sens sur les maisons, dans les hameaux, sur les Estives.

Dans sa mission de valorisation patrimoniale, l’association se devait d’évoquer son pays à l’état brut. Cette exposition a éte présentée pour la première fois en Auvergne durant l’été 2005 à la mairie de Charmensac (Cantal).

Thèmes des 35 panneaux de l’exposition

- Introduction - L’érosion, principal résultat de nos paysages actuels

- L’inversion de relief fait désormais apparaître le socle primaire de la terre - Les galets de l’ancien du lit de la Sianne

- Roches visibles dans la vallée de la Sianne

- La coulée basaltique du Planchat (Charmensac)

- Sous nos yeux, un épisode ancien de l’érosion

- Les orgues volcaniques de la vallée de la Sianne

- Les orgues de Blesle et le Rocher de Saint-Roman

- Caractéristiques des orgues

- Le Suc de Lermu et le Rocher du Renard

- Le cirque d’Escrouzet (Molèdes)

- Le cirque d’Escrouzet : prismes et éboulis

- La grotte du Cuze : un espace hors du temps (Charmensac)

- La grotte du Cuzet occupée par l’homme du Mésolithique (Auriac-l’Eglise)

- Le Signal du Luguet et la Brèche de Giniol

- La petite sentinelle du Luguet : la cheminée de Giniol (Molèdes)

- Les projections de cendres du cratère du Charouliac (Laurie)

- Les tertres de pierres, tumulus de la préhistoire, site du plateau de Lair (Laurie)

- Tumulus sur le sommet du Charouliac (Laurie)

- Un tumulus exemplaire sur le chemin de la transhumance, Croix de Baptiste (Vèze)

- Les vieux chemins bordés de pierres

- Le bornage sur les Estives du Cézallier

- La carrière de lauzes du Bois du Cuze (Charmensac)

- La lauze, un patrimoine

- Muret en pierre sèche et exigence du relief

- L’architecture en pierre sèche, un patrimoine à préserver - Murets en pierre sèche

- Les abris vernaculaires : des constructions de tradition néolithique

- Abris du plateau de La Bousseloeuf (Auriac-l’Eglise)

- Les abris, un terrain d’aventure pour les chercheurs d’authenticité

- Les abris du Montignat (Blesle)

- Les palhas : la pierre pour durer

- Les palhas de la vallée de la Sianne

- La pratique de la calcination des pierres calcaires

- Présentation de l’Association Cézallier vallée de la Sianne

2004
Mythes légendes et traditions
Mythes légendes et traditions

L’exposition sur les mythes et les légendes nous entraîne sur un parcours insolite et plein de surprises dans la vallée de la Sianne méconnue autour d’une vingtaine de sites naturels emblématiques auxquels sont associées des légendes populaires.

Les histoire évoquées, pour la plupart oubliées, ont été collectées auprès d’une vingtaine d’anciens. Cette exposition inédite met en relief un élément du patrimoine immatériel, et manifeste la volonté de l’association de mettre en valeur toutes les formes du patrimoine local. Les mythes et les légendes représentent un fabuleux héritage issu de la tradition orale.

Thèmes des légendes présentées :

- La nuit ou la fortune est à portée de main

- Le voyage extravagant au hameau de La Rochette

- La prisonnière du rocher de Saint-Roman

- La sentinelle endormie sur la route du sel

- La diabolique séduction sur les meules à grain

- Le rendez-vous nocturne au vénérable géant

- La fuite éperdue à travers les Estives du Cézallier

- Le siège du prédicateur de la 1ère croisade

- Sur le chemin du pèlerinage

- L’enquiquineur des pâtres et des laboureurs

-L’hôte mystérieux du bois de Chamalière

-Le magiciennes du jardin vert

-Les apparitions fantastiques de la fée maléfique

-Briseuses de silence sur les montagnes d’Estives -Les associés de la chapelle du bout du monde

-Sur le point culminant du Pays de Massiac

-La discrète pierre guérisseuse de Ravelle

-Le trésor perdu de l’opposant du Cardinal

-La tour orgueilleuse du Pays de Sianne

-La peur héréditaire au passage du volcan

2003
Mémoire d’eau
Mémoire d’eau

Une exposition ludique permettant de se faire une idée de la richesse de ce patrimoine de l’eau dans la vallée de la Sianne. Trente huit panneaux autour d’une dizaine de thèmes.

En 2003, l’association a souhaité mettre en valeur le fabuleux patrimoine de l’eau en organisant une exposition ludique permettant aux visiteurs de se faire une idée de la richesse de ce patrimoine dans le Cézallier, dynamisé par la déclaration par l’UNESCO qui avait fait de 2003 « Année internationale de l’eau douce ».

Un objectif : d’abord montrer de façon dynamique et professionnelle tous les éléments du patrimoine de l’eau éparpillés dans les différentes communes. La force de cette exposition étant de rassembler par thèmes des éléments du patrimoine toujours visibles pour avoir une vision globale. Sensibiliser pour « aller voir »

Nous souhaitions également par cette exposition améliorer la connaissance du public sur le milieu naturel exceptionnel de la vallée de la Sianne dont elle porte le nom. C’est en quelque sorte une contribution pour la découverte touristique des sites naturels liés à l’eau : les cascades, les sources ferrugineuses, les ponts de traditions gallo-romaine, les sources de la Sianne sur le Cézallier oriental, les paysages et les reliefs formés par l’eau, le très riche patrimoine de proximité lié à l’eau.

Expliquer pour mieux agir individuellement et collectivement. L’exposition se veut par ailleurs explicative :

Donner les clés sur les raisons des implantations et des activités humaines qui se sont développés grâce à l’eau.

Mieux rendre perceptible la stratégie de sauvegarde et de valorisation, notamment portées par le Contrat de rivière Alagnon. Nous avons plein de bonnes raisons pour protéger le patrimoine de l’eau. 

Création en 2003 à Auriac l’Eglise

Thèmes abordés dans l’exposition

-Présentation de l’exposition

-Aux sources de la Sianne

-La Sianne aux couleurs de l’hiver

-La Sianne et sa vallée

-Les cascades

-Les passerelles primitives sur la Sianne

-Des ponts de pierre adaptés au pays

-Les rases

-Les sources ferrugineuses

-Les fontaines

-Les points d’eau

-Les puits

-Les abreuvoirs

-Les lavoirs

-Les moulins de la vallée de la Sianne

-Les moulins à réservoir

-Les meules

-La deuxième vie des pierres meulières

-Les moulins du hameau de Fournial (Molèdes)

-Les moulins du hameau de La Croze (Auriac-l’Eglise)

-La minoterie de la Sianne (Auriac-l’Eglise)

-Le moulin d’Auriac

-Tous acteurs du patrimoine

2002
Paysages : identité d’un territoire de Haute-Auvergne
Paysages : identité d’un territoire de Haute-Auvergne

Exposition créée à l’occasion de la Foire des Palhàs de Massiac en 2002 pour faire découvrir toutes les facettes d’un territoire de Haute-Auvergne particulièrement protégé.

Cette exposition photographique propose une lecture du paysage de la vallée de la Sianne, de son histoire et de son présent. Elle fait découvrir les mille facettes d’un territoire partagé entre les Estives du versant oriental du Cézallier, des vallons déchirés, des côtes ensolleillées, un fonds de vallée témoin de la grande époque des prés-vergers.

Son objectif est de faire découvrir un espace de Haute-Auvergne particulièrement protégé.

Création en 2002 (Foire des Palhàs, Massiac)

L’exposition est composée d’une dizaine de thèmes :

- Situation de la vallée de la Sianne en Auvergne

- Des paysages contrastés, une mosaïque bariolée

- Paysages humanisés

- Paysages du Cézallier, grands espaces à l’infini 

- Routes et chemins, paysages en relation

- Paysages agropastoraux

- Paysages aménagés

- Rochers, pierres, sucs... paysages témoins du fracas des volcans

- Paysages travaillés

- Paysages formés par l’eau

- Paysages et biodiversité, spectacle de la nature. Les animaux, acteurs du paysage

- Paysages à l’épreuve du temps. 

2001
Mémoire d’école, 100 ans de vie scolaire
Mémoire d’école, 100 ans de vie scolaire

Une classe de l’école d’Auriac-l’église a été reconstituée le temps d’un été. Une rétrospective ludique de la vie scolaire dans les différentes communes de la vallée. Nostalgie.

2001
Rites et symboles sur le bâti ancien
Rites et symboles sur le bâti ancien

L’exposition sur les rites et les symboles sur le bâti ancien en Haute-Auvergne présente et donne le sens d’une vingtaine de symboles toujours visibles sur le bâti. 150 photographies et des textes explicatifs pour déchiffrer un aspect méconnu du patrimoine qui témoigne d’une façon remarquable de la vie domestique et culturelle des siècles passés.

Prix Environnement 2001" décerné par le Conseil Régional d’Auvergne, catégorie patrimoine bâti

En concevant et en réalisant cette exposition photographique, l’association avait plusieurs idées et plusieurs objectifs.Tout d’abord, à partir d’un aspect du patrimoine que l’on rencontre tous les jours nous voulions faire prendre conscience de la richesse du patrimoine de la Vallée de la Sianne et plus particulièrement du bâti ancien des villages. Il s’agissait aussi de montrer tout l’intérêt d’un inventaire des richesses du pays pour mieux avoir de l’emprise sur la sauvegarde de ces richesses patrimoniales.

Enfin, à partir de l’inventaire sur le bâti, les membres de l’association avaient vraiment pris conscience que les symboles sur les maisons méritaient d’être connus. Et représentaient un thème d’exposition tout à fait inédit en Auvergne.

Caractère exemplaire de l’exposition
Une exposition sur les rites et les symboles sur des maisons anciennes éparpillées en Auvergne aurait eu un moindre intérêt. Nous souhaitions mettre en avant notre modeste territoire et montrer que dans tous nos villages il y avait quelque chose de beau sur les maisons. Cette opération est donc à notre avis exemplaire car chaque habitant a pu retrouver des exemples de rites ou de symboles à quelques pas de sa maison, voire sur sa propre maison. Pour beaucoup la découverte à été stupéfiante.

Exemplaire, car nous voulions certes montrer, mais aussi expliquer. Quand on comprend le sens caché des choses anciennes, il est plus aisé d’agir pour les protéger. Cette exposition avait donc pour but de provoquer un choc et de mettre la population en situation de sauvegarde de son patrimoine. Ce n’est pas uniquement l’affaire de passionnés au sein d’une association. L’exposition voulait aussi contribuer à renforcer l’identité et la mémoire locale.

Contenu de l’exposition

Les symboles qui ont résisté aux transformations modernes des habitats font désormais partie de notre patrimoine. A ce titre, ils doivent être protégés et valorisés. L’exposition veut donner l’occasion d’élargir l’évocation des caractéristiques patrimoniales de la Vallée de la Sianne et du versant oriental du Cézallier. Le parcours permet de se familiariser avec les symboles utilisés par les populations des siècles passés, d’en comprendre le sens, d’être capable par soi même de déchiffrer quelques énigmes sur le bâti du pays. En tout cas, connaître certains aspects du sens perdu de la pensée symbolique du monde rural d’hier.

L’exposition présente une vingtaine de symboles que l’on peut encore voir sur les maisons anciennes éparpillées dans tous les villages de la Vallée.

20 panneaux de 1,00mX0,80m ont permis de montrer de façon saisissante la richesse de ce patrimoine insolite concentré dans une si petite vallée à l’aide de plus de 200 photographies en couleur, accompagnées de textes explicatifs. Toutes ces photos sont issues de la photothèque de l’Association.

Thèmes des panneaux de l’exposition

-Les marques de propriétés

-Les dates de construction

-Les linteaux historiés

-Le losange sur les portes d’entrée

-La croix-épi

-L’épi de pierre

-Les épis métalliques

-Les girouettes

-Le fer écorché (ou nœud de sorcière)

-La spirale

-Le cœur

-Les têtes humaines.

-Les dépouilles animales 

-Le fer à cheval

-Le buis protecteur

-Le coq des clochers 

La thématique de cette exposition a été entièrement reprise en 2014 dans une nouvelle exposition enrichie par un travail d’inventaire.