• DESTINATION

    Le Cézallier, la nature, les grands espaces...

    Le Cézallier, paradis des formes et des couleurs...un territoire unique en France, fabuleusement attirant. A découvrir en toute saison.

  • COMMUNAUX PLANTES

    La coupe annuelle dans les parcelles du bois du Lac

    Sur le versant nord du Ruisseau de la Meule, sur un dénivelé d’environ 200 mètres, s’étalait la coupe du Lac, le bois réservé aux habitants du hameau du Lac (commune de Vèze).

    Il était divisé (...)

  • POUR LA MOISSON

    L’affutage particulier de la lame de la faux

    Comme toute lame tranchante qui travaille, la lame de la faux s’usait et s’émoussait à l’usage. De temps en temps, il fallait raviver le taillant. C’était le rôle de la pierre à aiguiser que le (...)

  • SAVOIR-FAIRE

    Des ponts adaptés au pays

    Deux types de ponts franchissent la Sianne sur les 25 kilomètres de son parcours : le dos d’âne et l’anse de panier, des techniques issues du Moyen-Age.

  • ASSEMBLEE GENERALE 2024

    Rapport d’activités 2023

    En 2023, l’ensemble des activités de l’association a donné une nouvelle fois du sens à notre projet associatif intercommunal. Nos initiatives ont permis d’exprimer notre engagement pour le pays (...)

  • ORFEVRERIE AUVERGNATE

    Le pendentif Saint-Esprit

    Ce bijou qui cumule à la fois des symboles chrétiens et populaires était particulièrement apprécié dans la région. La plupart des familles de la vallée de la Sianne possédant un tel bijou le (...)

  • SUR LE PLATEAU DU BRU

    Jour de labour avec les boeufs

    Le travail du sol est la première activité agricole de l’automne qui ouvre la terre pour recevoir l’ensemencement ou les plantations. Depuis le début du 20ème siècle le labour a bénéficié de (...)

  • METHODES

    Les tableaux pédagogiques

    Les tableaux pédagogiques et les cartes murales scolaires aux couleurs vives ont été au cours du 20ème siècle des supports remarquables à l’enseignement de toutes les matières de l’école (...)

  • TERRES CULTIVABLES

    L’enterrassement des versants ensoleilés

    Le principal objectif des terrasses tait de gagner sur la montagne le maximum d’espace afin d’y développer la culture de la vigne malgré une zone de plantation entre 500 et 800 mètres (...)

  • PAYSAGES HUMANISES

    Palhàs : une vallée se couvre de terrasses

    Située dans le Cantal et sur quelques kilomètres en Haute-Loire, la vallée de la Sianne coincée entre les deux plateaux de la Planèze et du Cézallier correspond à ces territoires très (...)


Patrimoine
L’eau
A+  A-    Imprimer

Les moulins à réservoir

Les moulins situés sur des ruisseaux à faible débit disposaient d’un réservoir légèrement surélevé par rapport à la salle des meules.
L’eau agissait en raison de son poids.
Ces moulins au service de petites communautés villageoises, n’allaient que par "éclusée ou "boutade", principalement au printemps et à l’automne, périodes durant lesquelles un lâché d’eau était suffisant pour faire tourner les meules.

Trois moulins à réservoir sont encore visibles dans la vallée de la Sianne. Ceux du hameau de Chazelou et de la Terrisse (Vèze) disposent d’un réservoir dans un creux naturel. Celui de Serre-Bas (Auriac-l’Eglise) est entouré d’un muret.

VEZE
Le moulin du hameau de Chazelou
Le moulin du hameau de Chazelou

Ce petit moulin du 18ème siècle sur le bord des Estives, a l’abandon au milieu des broussailles, est le témoin des petites constructions édifiées pour les besoins communautaires. Situé en contrebas d’un terrain marécageux, dominé par les grandes constructions traditionnelles du hameau de Chazelou (Vèze), le petit moulin trapu résiste tant bien que mal et reste encore debout au milieu d’un pré bossu.

Peu d’eau à cet endroit où coule un faible ruisseau au débit irrégulier en provenance de la montagne de La Jarrige. Les vestiges du bief et du réservoir sont encore là et montrent l’organisation parfaite et maîtrisée de l’acheminement de l’eau vers le moulin.. Le moulin ne devait fonctionner que pour les besoins du hameau tout proche.

Construction solide, faite pour traverser le temps, la voûte est formée de pierres posées sur le champs, comme les burons des Estives non loin de là. Au fond de la petite pièce voutée, à peine visible à cause des éboulements, on remarque l’arrivée du bief, point de passage de l’eau pour actionner les meules. Les anciens du villages ont vu avec le temps les chutes de pierre recouvrir l’énorme meule jusqu’à la faire disparaitre du regard.

Le moulin à réservoir de Chazelou est tombé dans l’oubli depuis plus d’un siècle. Il reste avec les burons de Villeneuve à proximité le témoin d’une vie pastorale révolue.

VEZE
Le moulin de la Terrisse
Le moulin de la Terrisse

Le moulin du hameau de La Terrisse sur le bord des Estives du Cézallier oriental est composé d’une seule salle voûtée en pierre sèche. Un bel exemple des moulins à réservoir. Il est le plus proche des sources de la Sianne, isolé, accroché à la fin de la pente du mont Chastel qui descend jusqu’à la rivière. Le réservoir de 1,50m de profondeur était alimenté par un bief.

La prise d’eau était située près du seul pont à double arche sur la Sianne. Les vestiges du dispositif d’alimentation du moulin en eau sont encore bien visibles. Le moulin fonctionnait par boutade.
L’énorme meule en pierre adossée sur le mur de la façade, près de la porte d’entrée du moulin, témoigne s’il en était besoin des origines et des fonctions de cette construction solide comme les burons des estives non loin de là.
Le dernier meunier connu fut Monsieur Delpirou vers 1850.

AURIAC-L’EGLISE
Le moulin de Serre-bas
Le moulin de Serre-bas

Le moulin de l’Abbesède, du nom du pacage où il est implanté, est tapis au fond d’un vallon à Serre-bas. Le petit édifice qui date du 18ème siècle est situé sur le ruisseau de l’Eglise, affluent de la Sianne. Il représente une construction caractéristique des petits moulins de village situés sur de faibles cours d’eau. L’édifice avait bénéficié d’une qualité d’exécution. Tout au long du 20ème siècle il a servi pour entreposer une réserve de foin. Il est désormais abandonné.

Difficile d’imaginer qu’il y avait sur le ruisseau de l’Eglise un moulin. Sa situation ne devait pourtant rien au hasard puisque le moulin est situé entre le hameau de Serre-bas et Serre-vieille, ce dernier village aujourd’hui entièrement disparu. La population évitait de descendre au bourg d’Auriac l’Eglise pour faire moudre leur grain.

Le petit moulin comprenait une unique salle et il y a quelques années encore, lorsqu’on pénétrait à l’intérieur, on découvrait toujours à leur place les deux grosses meules usées, à croire qu’ici, il n’y avait pas si longtemps on broyait des céréales.

Un vaste réservoir entouré d’un muret de pierre sèche stockait l’eau dérivée du ruisseau de l’église. Il assurait une force hydraulique suffisante pour actionner le mécanisme de concassage.

C’est au milieu du 19ème siècle que le dernier meunier de la famille Chambon faisait fonctionner le petit moulin.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivière

Cascades : la magie de l’eau

Mémoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la vallée de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages à gué

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXème siècle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins à réservoir

Les moulins de communautés villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues à travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Cézallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des légendes

La faune

La flore

Sites d’intérêt européen

La vallée de la Sianne en Haute-Auvergne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activités

La production du miel

Les charbonnières

L’estive sur le Cézallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activités traditionnelles

Les Palhàs

Le ferrage des animaux

Les fours à chaux

L’élevage du mouton

La vie scolaire

La vie agricole : le travail (1)

Les prés-vergers

Le portage

Les activités itinérantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitière

Modes de vie

Manger en commun

La vie agricole : témoignages (2)

La vie agricole : outils et techniques (3)

Le Bâti

Les maisons de bergers

Les abris à colombinés

Les fermes traditionnelles

Les châteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’écoles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bâti ancien

Les fours à pain communaux

Burons du Cézallier oriental

Les petits bâtiments d’élevage

Les toitures du Cézallier cantalien

Les murets en pierre sèche

Les sols en pierre

Les fours à pain privatifs

Maisons paysannes du Cézallier

L’habitat protohistorique

Le Sacré

La Résistance (39-45)

Les églises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les pèlerinages à Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux religieux

Les Tumulus

Les cimetières communaux

Les monuments aux morts

Objets du culte catholique

La statuaire des églises

Les bannières
de procession

Les oratoires

Les vêtements liturgiques

L’imagerie médiévale religieuse

Les objets de piété

Des pratiques religieuses collectives

Les autels en marbre blanc

Les reliquaires