• TRAVAIL DU SOL

    Le racloir pour charrue de labour

    Le racloir pour charrue tirée par les bœufs ou un tracteur est un petit outil banal mais d’une grand utilité pour assurer un labour correct sur l’ensemble d’une parcelle. Il était utilisé (...)

  • SEMAILLES D’AUTOMNE

    Le semis à la volée

    Le semis traditionnel d’automne à la volée, grand travail de l’année agricole, est une technique simple qu’en apparence. C’était d’ailleurs une tâche réservée à l’homme le plus qualifié de la (...)

  • MAITRISE DU BETAIL

    L’aiguillon à bœuf

    L’aiguillon est un accessoire utilitaire pour stimuler ou guider dans la direction souhaitée le bétail notamment les bœufs lors du travail aux champs et pour la conduite des charrettes. Ce (...)

  • BON SENS ET MAXIMES

    Utiles observations d’un paysan de Fraissinet (Auriac-l’Eglise)

    Dans son livre « La terre sacrée » (1930) sur l’histoire d’une famille paysanne de 1623 à 1930 au hameau de Fraissinet, commune d’Auriac-l’Eglise, le capitaine de dragon Jean-Louis Boudon (...)

  • USAGES

    L’indispensable sac de jute pour le grain et la farine

    Utilisé depuis des siècles pour conditionner, transporter des denrées, conserver, commercialiser, le sac en toile de jute, matière de fibre naturelle, était d’un usage courant dès le cours du (...)

  • REGLES DU FERMAGE

    Exemple d’un bail rural des années 1930 à Charmensac

    Le bail rural est un contrat pour la location d’une propriété rurale entre un exploitant et le propriétaire du bien régit par le Code Rural.. Au cours du 20ème siècle le bail rural agricole a (...)

  • ARCHEOLOGIE

    Conférence sur un site archéologique majeur de la vallée de la Sianne

    Depuis plusieurs années les chantiers de fouilles sur le plateau basaltique de Lermu livrent des secrets sur les lointains occupants de notre vallée. Fabien Delrieu nous dira tout sur ce site (...)

  • DESTINATION

    Le Cézallier, la nature, les grands espaces...

    Le Cézallier, paradis des formes et des couleurs... un territoire unique en France, fabuleusement attirant. A découvrir son patrimoine en toute saison.

  • HEBERGEMENT TOURISTIQUE

    Un nouveau gîte municipal à Auriac-l’Eglise

    Entièrement rénové et aménagée l’ancienne école située au centre du bourg d’Auriac-l’Eglise offre désormais un lieu d’hébergement familial et modulable de qualité jusqu’à 10 personnes.

  • GENRE DE VIE

    Notre exposition d’aquarelles sur les burons, actualisée, sera présentée cet été à Vèze

    Une quinzaine de nouvelles reproductions d’aquarelles sur les burons situés sur la commune de Vèze viennent d’être réalisées par l’artiste Alain Delteil. A voir dès le 20 juillet 2024 à la salle (...)


Patrimoine
Les Activités
A+  A-    Imprimer

La production du miel

Les ruches en paille de seigle avaient fière allure autrefois aux abord des hameaux de la vallée de la Sianne et sur le Cézallier, bien assises sur leur lauze. Elles apportaient aux paysages un petit air de mardi gras. Seules aujourd’hui les ruchers à cadres accueillent les butineuses.

TEMOIGNAGE
Les ruches d’Antoine au hameau de Fouillère (Laurie)
Les ruches d’Antoine au hameau de Fouillère (Laurie)

La fabrication des ruches en paille de seigle n’avait pas de secret pour Antoine Vidal. La technique traditionnelle des ruches en paille que l’on pratiquait dans tous les hameaux avant l’apparition des ruches en bois après la seconde guerre mondiale, a pratiquement disparu. Avant sa disparition Antoine nous avait transmis son témoignage.

A Fouillère et à Fontdevialle, quelques ruches en paille ont côtoyé celles en bois, rappelant le temps ou ce matériaux vivant et simple connaissait son heure de gloire. La paille de seigle coiffait habitats et granges et la ruche des abeilles.

Antoine Vidal* qui habitait le hameau de Fouillère fut le dernier fabricant de ruches en paille. Il tenait son savoir-faire de son père qui entretenait une trentaine de ces poupées de paille. « Cette ruche traditionnelle est idéale disait-il pour les abeilles, car il n’y fait ni trop chaud ni trop froid. La paille de seigle est un excellent isolant qui permet de laisser les abeilles dehors toute l’année ».
Même si la production de miel est trois fois moins importante que dans les ruches modernes en bois, Antoine tenait toujours en 2001 à mettre une partie de ses essaims dans des ruches en paille « pour perpétuer une tradition », et tant pis si la récolte du précieux produit était plus délicate.

La fabrication d’une coiffe en paille de seigle s’apparentait à l’art du vannier. Tout commençait à l’automne par une coupe du végétal à la faucille « pour ne pas casser les tiges, sinon elles prendraient l’eau et seraient donc inutilisables ».
Confectionnées pendant l’hiver les nouvelles coiffes étaient appelées à remplacer les plus anciennes, celles de plus de vingt ans. « Il faut surtout bien secouer la paille, précisait Antoine, et la débarrasser des brins trop courts et des mauvaises herbes »

Pour fabriquer la ruche elle-même on utilisait le même procédé que les paillats, ces corbeilles ou reposait le pain avant d’être enfourné. On passait la paille dans un anneau de bois afin d’obtenir une sorte de boudin bien rond et régulier qu’il suffisait d’enrouler sur lui-même en le liant avec de très longues ronces, dépossédées de leurs épines, sectionnées en deux et bien lissées. La ronce a un atout, elle ne pourrit pas.

De ces opérations ancestrales, naissaient la beauté et la longévité de ces ruches en paille que l’on pouvait encore découvrir ici et là dans la Vallée de la Sianne il y a peu de temps.

Antoine nous a quitté depuis cet entretien


RUCHERS
Des ruches en paille aux ruches à cadres
Des ruches en paille aux ruches à cadres

Autrefois la plupart des familles paysannes avaient quelques ruches. Le paysan par tradition se faisait aussi apiculteur sans formation particulière si ce n’est l’expérience acquise des anciens. Récolté de façon artisanale le miel était un précieux apport pour les familles. Il remplaçait souvent le sucre. Les vertus bienfaisantes du miel étaient connues de tous.

Réalisées durant l’hiver les anciennes ruches en pailles ont désormais laissé la place aux ruches à cadre. Quelques ruchers sont posés ici et là sur les côtes de la vallée de la Sianne et sur le Cézallier.

PATRIMOINE

L’eau

La Sianne, notre rivière

Cascades : la magie de l’eau

Mémoire d’eau

Les abreuvoirs

Les sources ferrugineuses

Les puits

Les moulins de la vallée de la Sianne

Les ponts de pierre

Les passages à gué

Les passerelles primitives sur la Sianne

Les lavoirs du XXème siècle

Les meules des moulins

Les moulins hydrauliques

Les moulins à réservoir

Les moulins de communautés villageoises

L’irrigation le long de la Sianne

Les fontaines

Les milieux humides

Les retenues à travers la Sianne

Le pays

Les gens

Le plateau du Cézallier

Sucs et volcans

Routes et chemins

Des sites et des légendes

La faune

La flore

Sites d’intérêt européen

La vallée de la Sianne en Haute-Auvergne

Toponymie

Les grottes

Roches et rochers

Les communes et leurs villages

Mobilier et art populaire

Les Activités

La production du miel

Les charbonnières

L’estive sur le Cézallier Cantalien

Les mines

Traditions culinaires

Objets et machines

Activités traditionnelles

Les Palhàs

Le ferrage des animaux

Les fours à chaux

L’élevage du mouton

La vie scolaire

La vie agricole : le travail (1)

Les prés-vergers

Le portage

Les activités itinérantes

L’usage du feu dans la maison traditionnelle

L’eau dans la salle commune

Le temps du couchage

Ranger et conserver

La conscription

Production laitière

Modes de vie

Manger en commun

La vie agricole : témoignages (2)

La vie agricole : outils et techniques (3)

Le Bâti

Les maisons de bergers

Les abris à colombinés

Les fermes traditionnelles

Les châteaux

Les maisons fortes

Les maisons d’écoles

Les abris vernaculaires

Les symboles sur le bâti ancien

Les fours à pain communaux

Burons du Cézallier oriental

Les petits bâtiments d’élevage

Les toitures du Cézallier cantalien

Les murets en pierre sèche

Les sols en pierre

Les fours à pain privatifs

Maisons paysannes du Cézallier

L’habitat protohistorique

Le Sacré

La Résistance (39-45)

Les églises

Les chapelles

Les retables

Cloches et clochers

Les pèlerinages à Laurie et au Bru de Charmensac

Les vitraux religieux

Les Tumulus

Les cimetières communaux

Les monuments aux morts

Objets du culte catholique

La statuaire des églises

Les bannières
de procession

Les oratoires

Les vêtements liturgiques

L’imagerie médiévale religieuse

Les objets de piété

Des pratiques religieuses collectives

Les autels en marbre blanc

Les reliquaires